Grands projets

Cayeux vit, Cayeux bouge, Cayeux a des projets ! 

La voie verte et le parking des argousiers :

La Route Blanche, janvier 2016

La Route Blanche, janvier 2016

La Route blanche est un superbe chemin de randonnée qui relie le bourg de Cayeux, les hameaux de Brigthon et de la Mollière à la pointe du Hourdel, plus excentrée. Il y a quelques années encore, on y circulait en voiture. Elle est aujourd'hui totalement fermée aux engins à moteurs, réservée à une circulation douce. Des travaux ont été engagés pour réaménager la Route blanche en voie verte, plus accueillante, plus accessible, plus nature. Les dunes et leurs richesses naturelles seront préservées d'une fréquentation touristique aujourd'hui plus importante. Table d'interprétation, belvédère et panneaux d'information guideront mieux les visiteurs.

Dunes de la Mollière. Janvier 2016

Dunes de la Mollière. Janvier 2016

Le projet est mené conjointement par le Syndicat mixte baie de Somme, maître d'ouvrage, et la commune de Cayeux-sur-Mer. Il sera complété par le réaménagement du parking des Argousiers, situé dans la rue du même nom, au Hourdel. Il offrira 118 places de parking pour véhicules légers. Ultérieurement, dans la même zone, un autre parking, destiné aux campings cars sera réalisé.

Le parking des dunes, situé au départ de la Route blanche côté Hourdel, continuera d'accueillir 155 véhicules légers. L'objectif sera d'aérer le quai en canalisant le stationnement à l'arrière du hameau.

Une enquête publique relative à l'autorisation d'implanter des aménagements légers sur le littoral sera ouverte du lundi 10 octobre au jeudi 10 novembre 2016 inclus sur le projet de reconversion de la Route blanche en voie verte. Les éléments du dossier seront consultables à partir du lundi 10 octobre 2016 sur le site du Syndicat mixte baie de Somme-Grand littoral Picard : www.baiedesomme.org

Le dossier complet est téléchargeable à cette adresse : http://www.baiedesomme.org/Documents/downloadfileftp.php?kjfoir_share_iuksezr=72234s

Le commissaire enquêteur tiendra des permanences à la Mairie de Cayeux-sur-Mer :

-Le lundi 10 octobre 2016 de 9h à 12h

-Le samedi 22 octobre 2016, de 9h30 à 12h

-Le vendredi 28 octobre 2016, de 14h à 17h

-Le mercredi 2 novembre 2016, de 9h à 12h

-Le jeudi 10 novembre 2016, de 14h à 17h.

 

Le Boulevard Sizaire

Boulevard Sizaire. Avril 2016

Boulevard Sizaire. Avril 2016

La partie sud de ce grand boulevard de front de mer a été réaménagée en accompagnent du grand chantier de construction des épis de protection. En complément, la totalité du boulevard va être repensée et relookée. Un concours d'architecte sera  lancé à l'été 2016. Les Cayolais seront consultés au fil de l'avancée du projet. Début des travaux envisageable en 2018.

La production de moules de bouchot en expérimentation

Moules de bouchot, Saint-Quentin-en-Tourmont. Novembre 2014

Moules de bouchot, Saint-Quentin-en-Tourmont. Novembre 2014

En concertation avec le Comité régional de Conchyliculture, la mairie de Cayeux-sur-Mer envisage une expérimentation de culture de moules sur sa portion de littoral. Une étude menée en 2010 par le Comité régional avait pointé des zones propices, au sud de Cayeux. Des pêcheurs cayolais se sont montrés intéressés pour s'engager dans l'expérience.

Plus d'informations dans la rubrique actualités :  http://www.cayeux-sur-mer.fr/?p=2713

 

Un port HQE au Hourdel

Le port de plaisance du Hourdel. Jour de grande marée, 9 avril 2016, coefficient 117

Le port de plaisance du Hourdel. Jour de grande marée, 9 avril 2016, coefficient 117

Il s'agit d'un projet à long terme, à échéance de quinze ou vingt ans. L'idée est de permettre aux carriers de prélever de la ressource minérale, des galets, en sous-sol et d'utiliser les trous ainsi formés pour ouvrir un port en retrait de l'existant. Un port de Haute Qualité Environnementale de 1000 anneaux destinés à la navigation de plaisance est envisagé. Combiné à une réserve ornithologique et à un pôle chasse et pêche, il permettrait d'organiser une nouvelle offre touristique au Hourdel.

Le dossier est complexe et de longue haleine. Il implique de nombreux partenaires, comme le Conservatoire du littoral qui est en charge de la préservation des espaces naturels, les services de l'Etat tels que la Dreal dont l'autorisation est indispensable pour  toute extension des autorisations d'exploitation des galets.